Comment réussir un mi-cuit de thon

La cuisson du thon représente un vrai cauchemar pour les cuisiniers amateurs. La chair de ce poisson est si délicate que la moindre inattention peut gâcher le met. Comment faire pour que le thon ne soit pas sec ? Quel est donc le secret de ces grands chefs qui ne ratent jamais leur mi-cuit de thon ?

Réussir la cuisson du thon

Allons droit au but ! Le secret d’un thon mi-cuit, c’est sa cuisson. Philippe Etchebest, l’un des chefs cuisiniers les plus médiatisés de France depuis Masterchef ou Cauchemar en Cuisine a déjà partagé quelques secrets pour cuisiner les poissons.

Il propose pour cela de garder les pavés de thon au frais jusqu’à la dernière minute. Pour une cuisson juste, il faut commencer par chauffer la poêle et verser un filet d’huile d’olive. Il faut ensuite cuire le filet de thon pendant 2 minutes de chaque côté, montre en main. En poursuivant avec 5 minutes de repos à feu éteint, la chaire de thon ne sèche pas. La cuisson à la poêle est donc à privilégier à la cuisson au four.

Bien choisir les ingrédients

Ce poisson gras particulièrement savoureux est un met très prisé. Le thon rouge doit se déguster rosé à cœur donc à peine cuit.

L’autre astuce pour avoir un thon moelleux est de préparer une marinade avec de l’huile d’olive, du jus de citron et des herbes. Il suffit de plonger les morceaux de thon dans la marinade pendant 30 minutes en filmant le bol et en le mettant au frais.

L’assaisonnement du thon mi-cuit se fait généralement en fin de cuisson lorsque le pavé a eu le temps de refroidir. En règle générale, ce plat se suffit à lui-même et dans la plus pure tradition, il est servi sans accompagnement ou avec des pommes de terre frites.