Comment réussir la cuisson d’une entrecôte de bœuf ?

entrecote

Tout le secret d’une entrecôte de bœuf tendre et savoureuse à la dégustation est dans sa cuisson. Pas besoin de réserver dans un restaurant étoilé pour en déguster puisque les trucs et astuces des grands chefs sont à la portée de tous les amateurs de bonne cuisine.

La préparation de l’entrecôte de bœuf

entrecoteCommencez par bien sélectionner votre pièce de viande chez le boucher en vous fiant à son expérience et à ses conseils. Pour une entrecôte bien tendre, il faut privilégier la viande de bêtes jeunes qu’il faudra laisser à température ambiante environ 30 min avant la cuisson.

L’entrecôte fraîche doit avoir une belle couleur rouge recouverte d’une fine couche de graisse qui va fondre pendant la cuisson et donner du moelleux à la viande. Cette viande persillée est particulièrement savoureuse.

Pensez également à saler et poivrer la pièce sur chaque face avant la cuisson afin qu’elle s’imprègne uniformément. Si l’assaisonnement est réalisé pendant la cuisson, le sel et le poivre vont rester stockés au fond de la poêle.

Une cuisson lente de l’entrecôte à la poêle

Pour une entrecôte tendre, une cuisson lente dans une poêle épaisse est recommandée. Choisissez judicieusement la matière grasse. La saveur unique de la viande ressort délicatement avec du beurre clarifié ou de l’huile de tournesol. Versez la noix de beurre ou l’huile dans une poêle chaude.

Pour une entrecôte bien juteuse, évitez de piquer dans la viande ou encore de couvrir la poêle au moment de la cuisson. Utilisez deux cuillères à soupe pour retourner l’entrecôte afin de bien conserver tous les sucs. La cuisson de l’entrecôte à la poêle est traditionnelle et pratique, mais on peut également la cuire au four.

Pour la viande de bœuf, le temps de cuisson est crucial. Entre l’entrecôte bleue, saignante, à point ou bien cuite, ce n’est qu’une question de minutes.