Voyage culinaire au cœur de la Provence – Les desserts

Pompe à l’huile :

La fougasse d’Arles ou comme nous l’appelons plus communément dans le Sud « La pompe à l’huile » est un dessert de pâte à pain, composé de sucre, d’huile d’olive et d’œuf. La pompe à l’huile, fait partie des treize desserts de Provence réalisés à l’occasion du réveillon de Noël ou encore du « Gros souper ».

Elle possède un symbole important dans le christianisme, elle représente la réussite, son histoire s’inspire du christ qui rompt le pain. Seul règlement, ne pas la couper, ce qui porte malheur disant que la personne sera ruinée l’année suivante.

Gâteau des rois :

Parfumé à l’essence de fleur d’oranger et recouvert de sucre et de fruits confits, le gâteau des Rois est une brioche en forme de bouée. Cette forme est typique pour le sud de la France, la galette des rois est utilisée pour célébrer l’épiphanie. Pour ce qui est de la tradition, elle ne change pas nous avons toujours, le tirage du roi et de la reine.

Nous avons deux fèves dans le gâteau, le « sujet » qui est un personnage de la crèche et la fève tous les deux en porcelaine. La tradition veut que celui qui a tiré le sujet devient roi ou reine et doit choisir son compagnon.

Oreillette :

oreillettePréparée entre le jour de l’an et Pâques, l’oreillette est une pâtisserie provençale. Elle se consomme principalement pour mardi gras, mais l’on peut également la préparer pour une fête familiale, de voisinage…
Elle est composée d’huile d’olive, d’œufs, de farine, de sucre en poudre et parfumée à la fleur d’oranger. Après le mélange de tous ces ingrédients on obtient une pâte. Celle-ci va devoir être frite avec de l’huile. L’oreillette est très appréciée pour sa légèreté, son craquant et sa simplicité de conception. À la fin de la préparation on la recouvre de sucre glace pour ceux qui sont un peu plus gourmand.