Pourquoi un restaurant change-t-il régulièrement sa carte ?

La politique de la carte unique est révolue chez les restaurateurs. Le principe de non-choix qui était répandu au début des années 2000 perd de son intérêt. Les clients sont devenus connaisseurs si bien que la formule unique ne fonctionne plus. Mais pour quelles raisons faut-il changer régulièrement sa carte ?

Pour attirer une clientèle variée

Avoir une carte unique limite le choix des clients. Un client végétarien ne reviendra pas dans un restaurant qui ne propose que des côtelettes frites toute l’année. Les expériences menées ont démontré que le client est toujours roi. D’ailleurs, il n’a que l’embarras du choix en matière d’établissements.

Pour surprendre les clients

carte-restaurant-2Surprendre le palais des clients devient un enjeu essentiel pour les chefs. La manœuvre devient plus subtile. Pour éviter que le client ne devienne expectative devant une carte surchargée avec une multitude de choix, les chefs proposent maintenant des cartes simples, allégées, allant à l’essentiel, mais qu’ils s’engagent à renouveler régulièrement. Ainsi, les restaurants renouvèlent leur carte en moyenne 2 à 4 fois par an. Cette technique permet aux restaurateurs de mieux répondre aux demandes des clients qui deviennent de plus en plus exigeants et avides de nouveautés.

Pour fidéliser les habitués

Fidéliser la clientèle existante est un exercice difficile tout comme renouveler la carte des menus. Il faut penser à évoluer au fil des saisons sans toutefois perdre son identité culinaire. D’un autre côté, les modifications ne doivent pas être brutales pour s’assurer que les habitués réservent leur table à intervalles réguliers.

Pour rester rentable

Il est devenu facile de se procurer des produits frais et bon marché permettant de maîtriser les coûts de production d’un plat. Aujourd’hui, les restaurants sont devenus de véritables petites entreprises. Le secteur connaît une concurrence particulièrement féroce. Pour rester dans la course, il est important de pouvoir s’adapter aux tendances du moment et aux fluctuations des prix des produits et autres matières premières. De nombreuses astuces existent telles que le fait d’acheter les mêmes produits, mais d’utiliser d’autres recettes et d’autres méthodes de cuisson.